topblog Ivoire blogs Envoyer ce blog à un ami

oct. 13, 2009

Apports des projets de recherche sur les TICs et le développement de l'Afrique

Le mardi 6 octobre 2009, au Forum Acacia pour l’Apprentissage et la Recherche (FAAR), les chercheurs et responsables de projets financés par le Centre de recherche pour le développement international (CRDI) dans le cadre du projet Acacia ont été invités à participer à un certain nombre de travaux en petits groupes pour partager les expériences et dire comment les nouvelles technologies participent au développement de l’Afrique dans les domaines de la santé, des études, de la gouvernance, etc. Avec Edouard Tamba (@ETAMBA sur Twitter) et Théophile Kouamouo (@kouamouo sur Twitter), nous avons participé à certains de ces travaux. Petit résumé.

acac.jpg


Uganda Health Information Network
Berhane Gebru et Patrick Kibaya ont évoqué l’utilisation des PDA pour connecter entre eux les travailleurs de santé en Ouganda. Objectifs : 
 
-         Promotion de l’accès à l’information sanitaire qui permet une meilleure qualité dans la prise en charge des malades.
-         Améliorer la collecte et le reporting des informations liées à la santé  dans le pays.
-         La transmission, la diffusion des savoirs, notamment à travers la diffusion des « bonnes pratiques ».
La technologie utilisée est le GSM/GPRS pour transporter l’information jusqu’aux « wireless access point » qui sont reliés aux PDA des travailleurs de santé.
Comment vérifier la crédibilité des informations données ? Les PDA ne sont donnés qu’aux agents de santé et ne sont configurés, en grande partie, que pour ce travail. De plus, les informations transmises sont imprimées et étudiées.
Comment vont se comporter les agents vivant dans le milieu rural où il n’y a parfois pas d’électricité ?
 Ces PDA sont spécialement rechargeables par énergie solaire.
 
Site web : http://www.healthnet.org
 

acacia.jpg


The Gender Research in Africa into ICTs for Empowerment (GRACE)
Grace Research travaille à améliorer l’impact des TICs dans la vie des femmes de plusieurs pays d’Afrique. Les conséquences et les résultats sont nombreux sur le continent :
-         Centre informatique au Zimbabwe ;
-         Réduction des coûts de création d’entreprise au Kenya /Nigeria ;
-         Création d’un corpus de connaissances en Zambie qui est devenu une référence dans le pays.
-         Augmentation du nombre de personnes qui travaillent sur la question du genre.
http://www.grace-network.net/index_fr.php
 
Nurturing ICT entrepreneurs in Mozambique
 
Cette initiative, présentée par Jammo Makanzi, détecte un certain nombre d’élèves brillants dans les universités et les grandes écoles technologiques qui veulent entreprendre dans les TICs. Les possibilités suivantes leur sont données :
 
-         Développer des applications pendant 6 mois.
-         Monter le business pendant deux ans. Ils ont donc l’occasion d’apprendre à créer un business plan avec une équipe de mentors qui leur donnent des conseils et travaillent avec eux chaque semaine.
-         Recevoir une somme allant de 200 000 à 250 000 USD pour commencer leur business projet et acheter le matériel dont ils ont besoin.
Le projet a déjà enregistré de bons résultats :
-         Six femmes qui tiennent leur propre affaire ;
-         Cinq entreprises créées qui fonctionnent très bien aujourd’hui.
Site web : http://www.micti.co.mz
 
Agenda panafricain de recherche en intégration pédagogique des TIC
 
Ce programme de recherche part du principe que très peu de connaissances pédagogiques sur l’intégration des ordinateurs dans les cursus pédagogiques des étudiants africains sont disponibles. A travers 20 000 « data points », et une méthodologie ayant recours aux interviews, à la distribution de questionnaires et aux discussions de groupe, ce programme, dont l’objectif est « de mieux comprendre comment l’intégration pédagogique des TIC peut améliorer la qualité des enseignements et des apprentissages en Afrique »,  réussit à suivre de plus en plus de pratiques et d’évolutions. Il mène également des dialogues avec les autorités de onze pays sur les politiques nationales en matière de TIC. 1000 rapports sur les TICs ont déjà été produits dans le cadre de ce programme.
 
Site web : http://www.panaf-edu.org
Beyond digital apartheid
Ce programme de recherche part du principe qu’il faut mieux comprendre comment les TIC sont utilisés par les jeunes dans les pays en développement et développe le concept de « technological habitus », selon Laure Czerniewicz. Les enquêtes qu’ils mènent montrent que tous les jeunes Sud-Africains ne sont pas tous des « digital natives », maîtrisant les univers numériques, même si l’écrasante majorité d’entre eux a un téléphone mobile.
Il y a une élite digitale. 11% des 3533 étudiants de six universités sud-africaines ont grandi dans des environnements digitaux. 45% d’entre eux sont issus des milieux élevés et 36% de la classe moyenne. 36% d’entre eux sont Anglophones et 40% parlent afrikaans.
Référence web : http://bit.ly/2lNlds
African network for localisation (AnLoc)
Ce projet a pour objectif de donner plus de chances aux Africains de participater à la société de l’information en faisant tomber les barriers imposes par les langues, notamment à travers la traduction des logiciels et des interfaces des ordinateurs.
http://www.africanlocalisation.net/
 

ac.jpg


African Virtual Open Initiatives and resources (AVOIR)
Ce regroupement de treize universités en Afrique australe a lancé l’initiative « Chisimba », qui consiste à mettre en place des logiciels libres pour l’enseignement supérieur en Afrique.
http://avoir.uwc.ac.za/
Polles
C’est un projet similaire à celui d’AVOIR, localisé dans trois pays d’Afrique du Nord.
Site web : http://www.polles.org
Open MRS
C’est une plateforme et une communauté opensource développée en Afrique de l'Est pour aider à la collecte et l'analyse des données dans le domaine de la santé à travers des outils TIC.
http://openmrs.org/wiki/OpenMRS

Commentaires

paradoxalement si les prix d'Oricell sont plus intéressants que ceux de MOOV, cela risque de faire une belle entaille

Écrit par : gucci handbags | oct. 29, 2010

Cool! Author the best! Thank you!

Écrit par : dissertation service | avril 01, 2011

Many thanks for your hard work on this site.

Écrit par : cheap canvas art | avril 01, 2011

Merci pour l information.

Écrit par : wall art | avril 01, 2011

The article is worth reading, I like it very much. I will keep your new articles.

Écrit par : air max 2009 | avril 14, 2011

Merci pour ce superbe article , je l'ai aussi envoyé à ma copine

Écrit par : déguisement pas chère | avril 20, 2011

Prepare to make a statement while donning the signature red sole of a christian louboutin. Working closely with the risqué burlesque show hristian louboutin shoes, Just one look at the signature red sole, and you know you are in the presence of greatness, with a fabulous pair of Christian Louboutin shoes.hristian louboutin outlet became well acquainted with the seduction of a women's shoe and carried that with him to create an empire. From a fierce, towering pump to an everyday flat, christian louboutin boots array of styles never ceases to impress and fits every woman's personality christian louboutin evening.

Écrit par : christian louboutin shoes market | mai 10, 2011

Whichever you choose, you won't be satisfied

Écrit par : suntradetop | juin 22, 2011

Le slogan "Black is beautiful" est americain. Mais ces même beaux gens noirs utilisent également les produits pour éclaircir la peau. Slogan, made in USA : For the beautiful and successful people ! Donc, tu n'es que beautiful et successful quand tu corresponds au critères de beauté ...occidentaux !

Merci NIVEA ! C'est fille sur la pub est la preuve : Black is very beautiful ! D'ailleurs, ces produits sont les mêmes qu'on peut acheter en France, en Allemagne et certainement aussi à Hong Kong.

Écrit par : Site de rencontre | avril 02, 2012

Les commentaires sont fermés.