topblog Ivoire blogs Envoyer ce blog à un ami

août 04, 2008

Où l'on retrouve les jumelles de Moov

Vous vous souvenez sans doute de cette affiche de Moov diffusée durant la CAN 2008, et des deux jolies petites jumelles qui illustraient à elles seules tout un concept...

fd6f0e5b64f6c4565a5e982ee3d5aa34.jpg

Regardez bien la photo ci-dessous, prise dans un KFC de Paris - le KFC est une chaîne de fast-foods dont la particularité est d'avoir des menus bien plus épicés que les autres, et dont les Français "issus de la diversité" sont le coeur de clientèle. Ne reconnaissez-vous pas ces jolis minois ?

65ca273d4bacaa912c568b5e0fed842e.jpg


Rien d'étonnant à ce que les mêmes mannequins illustrent des publicités totalement différentes à cinq mille kilomètres de distance. Dans la profession, tout le monde le sait : très souvent, ce sont des photos issues des banques d'images internationales qui servent pour les campagnes de publicité. Comment éviter que deux concurrents utilisent les mêmes visages pour vanter leurs produits au même moment ? Il existe plusieurs types de photos dans les banques d'images. Des photos libres de droit, les licences de libre diffusion et les licences de droit géré. Ce sont ces dernières que les agences de communication utilisent le plus : elles fixent le prix et surtout les restrictions dans l'utilisation d'une image. Ainsi, une marque peut s'assurer que personne d'autre qu'elle n'utilisera une image ou un visage dans un pays, dans une sous-région, sur un continent... ou dans le monde !

00:55 Publié dans Pub | Lien permanent | Commentaires (2)

Commentaires

Excellente analyse, Nadine. J'aimerais juste que dans la profession, les images issues des banques d'images sont très pratiques. Toutes les agences les utilisent pour des questions de timing, mais aussi pour éviter certains ratages. Merci Nad, j'aimerais te lire plus souvent. Tes critiques sur la profession me servent dans mon métier.

Écrit par : HonoratHermann | août 11, 2008

La seule façon pour une marque de ne pas retrouver ses visuels chez les concurrents c'est de se constituer sa propre banque d'images. Les images libres de droits ou de droits gérés sont ouvertes à tout le monde et aucun annonceur ne peut contrôler l'utilisation qui en est faite parce que c'est du business pour les propriétaires.
C'est une question de fond que tu as bien fait d'évoquer. Comme a dit Honorat, ces images sont là pour "dépanner", mais une agence digne de ce nom ne saurait s'en contenter, c'est trop facile. Elle doit pouvoir vendre des prises de vues à son client qui ne coûte pas forcément plus cher que l'achat d'une image sur Getty ou sur Corbis.

Écrit par : Ghis | août 18, 2008

Les commentaires sont fermés.